Xavier Zimmermann

Du 29/06/2019 au 28/09/2019

Domaine Royal de Randan

Xavier ZIMMERMANN
Le spectacle du monde
Invité une nouvelle fois à investir les espaces des cuisines du Domaine Royal de Randan, le Fonds Régional d’Art Contemporain a souhaité convier l’artiste Xavier Zimmermann.
Le travail de Xavier Zimmermann est en marge de tout mouvement, de toute école, lui-même ne vient d’ailleurs pas du milieu de l’art, il a tout d’abord commencé par un travail social auprès de jeunes délinquants. Peut-être est-ce de là que lui vient cette volonté farouche de s’adresser au plus grand nombre de personnes, d’être dans un dialogue avec les visiteurs qui voient ses expositions et sa réaction également vis-à-vis du statut de l’artiste qui est, selon lui, magnifié.
C’est en 1994 qu’il s’est fait reconnaître par une série de photographies en noir et blanc représentant des façades de pavillons de banlieue prises de nuit à l’insu de leurs occupants, endormis ou absents.
Ces façades, violemment éclairées, constituaient l’un des points de départ de l’oeuvre en devenir.
Les années suivantes, son travail s’est principalement focalisé sur la question du paysage, comme en témoignent les trois séries présentes dans cette exposition, Paysages français (2002), Paysages ordinaires (2004) et Shadows (2010).
C’est avec la série des Paysages français que la photographie de Xavier Zimmermann trouve sa véritable puissance. Adepte des façades d’immeubles et plus généralement d’un travail sur l’architecture, c’est tout naturellement qu’il aborde le paysage sous une forme rigoureuse, en recherchant l’épure et en laissant la part belle aux ciels gris des régions du Nord. Un changement s’opère avec les séries suivantes, Paysages ordinaires et Shadows, où une forme de sensibilité pour le sujet semble être assumée. Là le cadre est investi par la terre, l’herbe, les feuilles, les troncs d’arbre … Cependant, une même recherche de l’harmonie des détails dans le paysage, un même travail sur l’équilibre des formes qui s’apparente à une recherche picturale, guident le photographe dans l’élaboration de chacune de ses séries.
Pour qualifier son travail, Xavier Zimmermann emploie le terme de « spectacle du monde ». Partir du quotidien des gens et faire en sorte que celui-ci devienne spectacle. Ses déambulations le mènent alors à des instants limites où la prise de vue d’une portion de paysage a priori banal verse miraculeusement dans le sublime.

Voir la page de l'artiste