La Révolte et l’Ennui

Du 01/06/2013 au 15/09/2013

6 rue du terrail - 63000 Clermont Ferrand

À l’occasion du trentième anniversaire de leur création, les Fonds Régionaux d’Art Contemporain ont confié la conception d’une de leurs expositions à un artiste sous la forme d’une carte blanche. Ces projets régionaux feront ensuite l’objet d’une grande exposition collective au Musée des Abattoirs de Toulouse, de septembre à décembre 2013.
Pour le FRAC Auvergne, l’artiste suisse Marc Bauer a conçu La Révolte et l’Ennui en adoptant, comme point de départ, un crâne peint par Denis Laget en 1987, portant sur son envers ce texte du poète René Char : «Les sentiers, les entailles qui longent invisiblement la route, sont notre unique route à nous, qui parlons pour vivre, qui dormons sans nous engourdir sur le côté.» Cette peinture ouvre une réflexion sur différents thèmes, en particulier sur l’usage de la citation et de l’emprunt à des œuvres du passé pour délivrer une vision de la réalité présente. Cette position artistique décalée renvoie à la posture anachronique de l’artiste dandy, développée avec le romantisme, incarnée par de grandes figures qui, de Charles Baudelaire à Marcel Duchamp, ont dessiné les contours d’une certaine idée de la modernité du 19e siècle à aujourd’hui.
Si La Révolte et l’Ennui regroupe des artistes très différents, l’exposition met néanmoins en évidence une pratique commune de la citation qui n’est pas sans produire une certaine mélancolie, doublée par les reprises d’oeuvres – contemporaines ou plus anciennes – redessinées par Marc Bauer comme autant d’éléments documentaires qui ponctuent le parcours qu’il a conçu pour le FRAC Auvergne.

Voir le documentVoir la vidéo

Artistes :