Josèfa NTJAM

Née en France en 1992 - Vit à Saint-Etienne

L’existence est un vaste champ archéologique duquel remontent régulièrement à la surface les éclats désolidarisés de scènes primitives lacunaires, les restes froids de souvenirs ou de tragédies anciennes pour les accommoder avec les fêlures du présent. Nous sommes parcourus par les lignes d’intensités de nos vies présentes, de l’histoire passée de nos familles, de nos origines, de nos clans, de nos appartenances naturelles ou construites et, plus largement, des événements – parfois historiques – qui fondent un faisceau complexe et vouent à l’échec toute tentative de compréhension claire et intelligible de nos vies.

Artiste, auteure, performeuse, Josèfa Ntjam utilise conjointement la photographie, la sculpture, le photomontage, la musique, dans une pratique nourrie par les flux croisés des sciences, de l’histoire et des mythes, de la philosophie, d’archives familiales, etc. qu’elle croise, assemble, superpose. Ces compositions d’éléments étrangers les uns aux autres accompagnent une réflexion visant à remettre en question les discours manichéens sur l’origine, l’identité, la race, et sur toute forme de classification hâtive et simplificatrice. La mythologie africaine, les rituels ancestraux, le symbolisme religieux et la science-fiction alimentent une iconographie dont le foisonnement produit des images impures aux sujets intriqués, où la réalité se livre dans son aspect composite et dans une charge d’abstraction.

Comme son titre l’indique, A Crossing of Independences est un « croisement d’indépendances », un assemblage d’éléments provenant de sources à priori peu compatibles qui, simultanément, engagent la notion d’indépendance dans son sens le plus politique, humain et écologique. L’image résulte d’un télescopage de coraux, cristaux, méduses et d’anémones se mêlant à des photographies issues de sources personnelles et historiques. On y trouve ainsi le père de l’artiste (en bas, à gauche), un groupe d’indépendantistes algériens (en bas, à droite), la figure de Thomas Sankara (au centre, à gauche) et un groupe de Lascars – les marins d’Inde et d’Asie du Sud-Est employés au XIXe siècle sur les navires européens pendant la colonisation (en haut, au centre-droit). L’archéologie subaquatique se mêle ainsi aux prélèvements historiques pour dessiner les contours flous et insaisissables d’une construction personnelle traversée par l’écho de l’histoire.

 

Jean-Charles Vergne

 

1- Officier militaire, révolutionnaire marxiste, tiers-mondiste qui devint le premier président du Burkina Faso en 1983 et mena une politique d’émancipation et de développement, de lutte contre la corruption et de libération des femmes. Il fut abattu en 1987 lors du coup d’état instigué par Blaise Compaoré.