Guy de ROUGEMONT

Né en France en 1935 – Vit en France

Toute l’œuvre de Rougemont tend à s’articuler autour de deux dimensions complémentaires, qui ne peuvent à aucun prix être dissociées. La première est formelle, soumise à des règles géométriques d’une rigueur absolue. La seconde est de nature chromatique, elle-même régie par des lois parfaitement établies. L’une et l’autre donnent le sentiment de se fondre dans une harmonie parfaite. Si ses grandes toiles de la fin des années soixante ou ses volumes du début des années soixante-dix (surtout les Tubes) semblent faire de Rougemont l’héritier d’Albers et de Max Bill, la réalité et la finalité de sa peinture est tout autre que strictement formaliste. Rougemont a été et est encore ce qu’on pourrait appeler un peintre « géométrique abstrait ».

Extrait de la préface de Gérard-Georges Lemaire.