ADNAN Etel

Née au Liban en 1925 - Vit en France

Artiste, philosophe, romancière et peintre américano-libanaise née à Beyrouth en 1925 d’une mère grecque et d’un père syrien, Etel Adnan est une artiste rare. Poétesse du nomadisme et de l’errance entre trois mondes (le Liban, les États-Unis et la France, cette grande voyageuse, éminemment libre, a toujours été une personnalité engagée, luttant pour défendre les peuples opprimés et les femmes, que ce soit pendant la guerre du Viêtnam ou face aux embrasements du Moyen-Orient. Connue dans
le monde littéraire depuis la publication en 1977 de Sitt Marie Rose, considéré à juste titre comme un classique de la littérature de guerre (elle résida au Liban dans les années 1970), Etel Adnan est aussi peintre : «J’ai commencé à peindre à partir des années 1960. C’est en donnant à lire à mes étudiants en philosophie des écrits d’artistes, dont Delacroix et Cézanne, que j’ai eu envie d’utiliser moi aussi couleurs et lignes. » Sa première exposition monographique en France, à l’Institut du monde arabe. montre non seulement ses petits tableaux colorés, qui ont été la révélation de la 13e Documenta de Kassel en 2012, mais également ses tapisseries et ses leporellos, carnets en forme d’accordéon où sa geste arabe, entre texte et image, trouve sort plein épanouissement. Comme le note Sébastien Delot, commissaire de l’événement à l’Ima, « cette peintre poétesse mérite une reconnaissance bien plus large que ce qu’elle a connue jusqu’à présent» . Les oeuvres d’Etel Adnan figurent dans de nombreuses collections, dont le Centre Pompidou, le Mathaf, le Royal Jordanian Museum, le Tunis Modern Art Museum, l’Institut du Monde Arabe, le British Museum, la Fondation Vuitton, MoMA Los Angeles, Tate Gallery, le Whitney Museum, etc.